Nos communications

0

Communiqué du 15 octobre 2018

Chers amis,

Il y a 20 ans, sortait l’excellent film d’anticipation Bienvenue à Gattaca : une histoire terrifiante d’un monde où les bébés ne se font plus que sur commande, dans une course effrénée à l’enfant parfait…

Aujourd’hui, ce n’est plus de l’anticipation, l’actualité dépasse la fiction, avec le projet de PMA sans père, et la légalisation des diagnostics préconceptionnels.

Ces réformes sont très graves et auront des conséquences irréversibles.

Pour ceux qui habitent l’ouest parisien, c’est l’occasion de participer à une projection exceptionnelle du film Bienvenue à Gattaca

Le mardi 16 octobre 2018 à 20h30
au cinéma Le Cyrano à Versailles

Vous avez la possibilité de réserver votre place sur le site du Cyrano :
https://www.ugc.fr/reservationSeances.html?id=330570130278

Soyons nombreux à participer à cette soirée.

Ce film met le doigt sur un véritable enjeu de civilisation et sur la dangerosité d’une société eugéniste : Non, nous ne voulons pas de ce monde !

Le Collectif On Ne Lâche Rien, qui a ardemment combattu la loi Taubira,

va ajouter à ce combat fondamental la lutte contre la PMA et la GPA.

Ensemble mobilisons-nous contre la marchandisation des femmes et des enfants et contre l’eugénisme légal.
Nous vous attendons nombreux : on ne lâche rien !

François Billot de Lochner
Président de Liberté politique et de France Audace
Porte-parole du Collectif On ne lâche rien

Fabien Bouglé
Président de Versailles Familles Avenir
Porte-parole du Collectif On ne lâche rien

0

Après la PMA, à qui le tour ?

Nous avons eu l’avortement encadré, puis l’avortement libéré, puis le PACS réduit, puis le PACS amélioré, puis la parodie de « mariage homosexuel ». Nous avons maintenant la PMA en perspective. Nous aurons demain la GPA sans conditions. Puis nous aurons sûrement l’euthanasie élargie. De décennie en décennie, la personne est inéluctablement transformée en objet, que l’on peut détruire si bon nous semble, manipuler autant que nécessaire, ou mélanger à n’importe quelle autre chose. La déconstruction de la personne est en marche, et tend à prendre des allures de marathon.

Nous l’avions dit et écrit : si la loi Taubira était votée, nous aurions mécaniquement la PMA. En effet, selon le principe de l’égalité des droits, aucune discrimination ne pourrait être faite entre un couple marié vivant selon la loi naturelle et un « couple marié » vivant une union contre-nature. Le mariage à la sauce Taubira ouvrirait donc les mêmes droits pour tous types d’union. Dont le redoutable « droit à l’enfant », invraisemblable construction idéologique.

La très forte résistance qui s’est manifestée dans la rue contre la loi Taubira s’est profondément émoussée après le vote de celle-ci au printemps 2013, considérée désormais comme définitivement acquise, en fonction de la théorie surprenante qu’il est impossible de revenir en arrière sur les lois dites sociétales. La résistance s’est donc focalisée sur la fille naturelle de la loi Taubira, à savoir la PMA. Or, combattre la fille PMA sans s’attaquer à sa mère Taubira revient à enclencher un combat perdu d’avance. Ce qui explique que Liberté politique ait participé activement à la création, en 2016, du collectif On ne lâche rien, dont l’unique objet était d’aborder les élections de 2017 en demandant aux partis politiques de se positionner clairement sur l’abrogation de la loi Taubira sans réécriture : nous allons donc réactiver les actions de ce collectif.

S’il est de première nécessité de rouvrir ce combat de l’abrogation, il faut cette fois avoir la volonté farouche de le mener jusqu’aux élections présidentielles et législatives de 2022. Fort de l’expérience frustrante des actions menées lors du précédent quinquennat, il importe de rouvrir le dossier Taubira, de définir les moyens les plus appropriés de combattre cette funeste loi, et de soutenir en 2022, ardemment et sans le moindre complexe, le ou les partis qui mettront dans leur programme l’abrogation de la loi.

Triste cerise sur le gâteau, la déconstruction générale de la société se réalise sur la redoutable toile de fond du tsunami pornographique, qui, en accompagnement de tout ce qui se fait pour détruire la personne, la chosifie un peu plus chaque jour. C’est la raison pour laquelle les déconstructeurs poussent avec vigueur les feux de la pornographisation intégrale de la société. Décidément, le combat est à mener sur tous les fronts, et les forces de résistance vont moins que jamais être au chômage dans les années à venir…

François Billot de Lochner

Président de Liberté politique et de France audace

Porte-parole du Collectif On ne lâche rien

0

Communiqué du 3 juillet 2017

On Ne Lâchera Rien !

Le collectif On Ne Lâche Rien a été créé à l’automne 2016, dans l’unique but d’obtenir l’abrogation pure et simple de la loi Taubira.

Sachant que, de cette loi-mère, découlent mécaniquement la généralisation de la PMA pour tous et de la GPA, il n’est pas étonnant qu’ aujourd’hui, resurgissent de tels sujets.

A la rentrée de septembre, le collectif reprendra ce combat essentiel contre la loi Taubira, afin de mettre un terme au changement de civilisation voulu par une grande partie de la caste politique.
La PMA et la GPA portent en elles trois inacceptables régressions majeures : la marchandisation des corps, l’eugénisme, la perte de la protection de l’enfant.

Le combat se poursuivra donc, de façon énergique, et selon des modes d’action qui seront définis à la rentrée.

Rejoignez le collectif ONLR !

0

Communiqué du 28 avril 2017

la famille en danger

 

Appel aux militants de la Manif pour tous, aux opposants à la loi Taubira et à tous les défenseurs de la famille et du mariage.

Il y a cinq ans se levait le plus grand mouvement social du quinquennat de François Hollande : La Manif Pour Tous. Depuis cette date, nous, militants engagés dans ce grand combat pour la famille et le mariage, n’avons renoncé à aucun de nos objectifs politiques : l’abrogation de la loi Taubira, l’interdiction de la GPA, la réservation de la PMA aux couples hétérosexuels, la suppression de toute référence à l’idéologie du genre dans les programmes politiques et éducatifs officiels…

Le 16 avril 2017, le candidat Emmanuel Macron a écrit une « lettre ouverte aux personnes LGBTI » dans laquelle il nous menace en ces termes : « Près de quatre ans après le déchaînement de réactions anti-LGBTI ayant entouré le vote de la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de personnes de même sexe, les blessures sont encore loin d’être pansées. (…) Ma priorité sera la lutte implacable contre les anti-LBTI dans toutes leurs dimensions. »

L’avertissement est explicite : après avoir été gazés par Manuel Valls, nous serons trainés au tribunal par Macron. La liberté d’expression, après avoir été foulée aux pieds sous Hollande, sera simplement supprimée sous Macron pour les défenseurs de la vie, de la famille et du mariage. La déclaration de guerre que nous adresse Emmanuel Macron est claire. Elle exige notre mobilisation à tous pour le faire battre dans les urnes. Face à l’alternative entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, la responsabilité que nous confère le combat mené pour la famille et le mariage nous impose de renoncer au « ni-ni ».

La défense de la civilisation française contre le mondialisme que revendique Marine Le Pen ne peut se passer de l’appui du million de français qui ont constitué la seule opposition réelle à François Hollande pendant son funeste quinquennat. Notre combat a représenté pour lui un tel coût politique que le vote de la loi Taubira l’a définitivement privé de tout soutien dans l’opinion publique, l’obligeant à écourter son mandat, puisque, depuis l’annonce de sa renonciation à être candidat, il n’exerce plus, de fait, aucun rôle politique en France. A l’heure où Emmanuel Macron semble oublier que le parti de François Hollande a perdu toutes les élections partielles, municipales, locales et régionales à la suite du vote de la loi Taubira, nous invitons tous les défenseurs de la famille et du mariage à utiliser le poids électoral qu’ils représentent pour le faire battre au 2ème tour de l’élection présidentielle.

Le premier tour a démontré que le clivage droite-gauche s’exprime aujourd’hui en termes de valeurs, selon deux conceptions de l’homme, du progrès et de la civilisation. Macron nous dirige vers la légalisation de l’euthanasie et de la PMA, la dépénalisation de la GPA et du transhumanisme, comme réclament les marchés transnationaux. Marine Le Pen, en assumant son opposition à la mondialisation financière, aura aussi la responsabilité de défendre la famille, le mariage, les soins palliatifs, la dignité de l’embryon et le respect de la vie humaine. Nous serons là pour y veiller. Pour tous ceux qui continuent de proclamer « On ne lâche rien ! », elle représente le seul vote cohérent avec notre combat.

0

Communiqué du 19 octobre 2016

La Manifestation du 16 octobre

Le collectif On Ne Lâche Rien se félicite du succès de son initiative de défiler au sein de La Manif pour Tous, derrière la banderole Loi Taubira : Abrogation, lors de la manifestation de dimanche dernier.

Le collectif a été rejoint dans cette opération par La Manif pour Tous Bretagne qui avait exercé une forte pression pour que le mot d’ordre soit présent dans le cortège.
Des élus nous ont fait l’amitié de défiler avec nous, pour soutenir ce combat fondamental.

C’est donc derrière les deux seules bannières prônant exclusivement l’abrogation de la loi Taubira, que des milliers de manifestants ont rappelé qu’ils ne lâcheraient rien pour abroger la funeste loi.

Au passage du collectif On Ne Lâche Rien, les témoignages de sympathie et d’acquiescement ont révélé que notre initiative était plébiscitée.

La presse s’est faite massivement le relais de cette revendication.
De très nombreux médias ont repris les banderoles de notre cortège :
L’AFP, Le Parisien, RTL, BFM TV, France Info, LCI, Famille Chrétienne et tant d’autres …

Un nombre impressionnant d’articles ont axé leur titre autour de l’abrogation de la loi, témoignant de la nécessité, pour les manifestants, de remettre le sujet au coeur du débat, notamment jusqu’aux présidentielles.

C’est donc un pari réussi pour notre collectif qui a su remettre sereinement le sujet en première ligne.

C’est maintenant aux candidats aux primaires, à l’élection présidentielle et aux élections législatives qui s’en suivront,  de prendre conscience de l’importance, pour leurs électeurs, de cette question.

A cet égard, les réactions d’indignation d’un très grand nombre de manifestants lors des interventions des porte-parole des Républicains ont mis en lumière le décalage considérable entre ce parti et les manifestants.

Le collectif On Ne Lâche Rien a bien l’intention de continuer à se battre pour que l’abrogation de la loi Taubira s’installe durablement dans la campagne électorale qui commence.

On ne lâche rien !

François Billot de Lochner
Fabien Bouglé

0

Communiqué du 13 octobre 2016

Regroupons-nous à la manifestation du 16 octobre !

Les organisateurs de la manifestation de 16 octobre ont très clairement repositionné celle-ci sur le thème fondamental de l’abrogation de la loi Taubira : nous les remercions pour cette nécessaire clarification, et nous nous en félicitons !

Pour tous les manifestants qui le souhaitent, une banderole

« Loi Taubira : abrogation  »

sera déployée et permettra à tous les manifestants qui le souhaitent de défiler derrière celle-ci : ce sera l’occasion, pour eux, de montrer que l’abrogation de la funeste loi est au cœur de leurs priorités personnelles !
Les modalités pratiques de ce rassemblement sont les suivantes :
  • Rendez-vous à 12h30 devant la sortie du RER C (station avenue Foch) à l’angle de la place de la porte Dauphine (place du Maréchal de Lattre de Tassigny) et du boulevard Flandrin (à hauteur du numéro 91).
  • Pour les retardataires : rejoindre à marche forcée la banderole !
Soyez nombreux derrière cette banderole : cela démontrera que, plus que jamais, nous combattons résolument la parodie de mariage qu’est « l’union homosexuelle » : nous ne lâcherons vraiment rien !

 

Sophie d’Auber,
déléguée générale.

0

Communiqué du 12 octobre 2016

L’abrogation de la loi Taubira
remise au cœur de l’action LMPT

Les discussions que nous menons depuis plusieurs semaines avec les dirigeants de La Manif Pour Tous, avec certains de ses responsables régionaux, et avec bon nombre de soutiens de ce mouvement semblent avoir favorisé le repositionnement de l’action de LMPT : l’abrogation de la loi Taubira revient, de façon très claire et très explicite, au coeur de son combat. La création du collectif On Ne Lâche Rien, à la mi-septembre, a pour seul objectif de peser de tout son poids sur les acteurs politiques et associatifs pour que ce combat fondamental, le premier des combats à mener, « la mère de tous les combats », ne soit pas abandonné. Les dernières déclarations des dirigeants de LMPT laissent entendre que la lutte pour l’abrogation revient en tête de leurs préoccupations : le collectif ONLR ne peut que s’en réjouir et s’en féliciter. De la sorte, la manifestation du 16 octobre retrouve tout son sens : il s’agira bien de manifester prioritairement pour que la loi Taubira soit abrogée, et les dirigeants de LMPT se sont engagés à marteler ce thème tout au long de la manifestation. Nous souhaitons qu’il en soit vraiment ainsi ! Dans les semaines à venir, le collectif épaulera de tout son poids tous les acteurs offensifs de l’abrogation, personnalités politiques, partis politiques, associations, personnalités indépendantes, pour que les  présidentiables de 2017 intègrent dans leurs programmes l’abrogation de la funeste loi. Nous vous serions infiniment reconnaissants de bien vouloir nous donner votre opinion en votant sur le site du Collectif On Ne Lâche Rien, et en y devenant adhérent si vous souhaitez soutenir notre action. www.collectif-onlr.fr Pour que le changement de civilisation organisé par tous les déconstructeurs soit stoppé, ne lâchons vraiment rien !

 

François Billot de Lochner
Fabien Bouglé

0

Communiqué du 11 octobre 2016

Le Collectif On Ne Lâche Rien monte en puissance.

Nous avons le plaisir de vous informer que le Collectif On Ne Lâche Rien, auquel Liberté politique participe activement, vient d’ouvrir son site, que vous pouvez d’ores et déjà consulter en cliquant sur www.collectif-onlr.fr.

Comme vous le savez, notre objectif commun est de repositionner l’abrogation sans réécriture de la loi Taubira au cœur de la campagne des primaires et des présidentielles.

Notre action est grandement confortée par deux sondages que nous avons commandés, fin septembre, auprès de l’Ifop et de Harris Interactive (ces sondages sont consultables sur le site Liberté politique). Il apparait que :

–         près de la moitié des électeurs de droite souhaitent que la loi Taubira soit purement et simplement abrogée ;

–         près des trois-quarts des mêmes électeurs ne changeraient pas leur vote si leur candidat décidait d’abroger la loi.

Le recoupement de ces sondages révèle que l’abrogation ne pose pas de problème sérieux aux électeurs pour une très grande majorité d’entre eux. Ainsi, les candidats pourraient parfaitement décider cette abrogation sans prendre un grand risque électoral. S’ils ne veulent pas le faire, c’est bien par conviction personnelle et cela est dramatique pour l’avenir de notre pays.

La Manif Pour Tous n’ayant pas repositionné le sujet de l’abrogation au cœur de son action, le Collectif se doit de le faire, en complément des actions multiples menées par LMPT en direction de la politique familiale dans son ensemble. Nous serons le nécessaire aiguillon pour que ce combat fondamental soit mené avec la plus grande vigueur.

Nous vous serions infiniment reconnaissants de bien vouloir nous donner votre opinion en votant sur le site du Collectif On Ne Lâche Rien, et en y devenant adhérent si vous souhaitez soutenir notre action.

François Billot de Lochner

Porte-parole du collectif ONLR